BIOGRAPHIE

Lauréat de la Fondation Banque Populaire, soutenu par des partenaires comme le Mécénat Musical Société Générale,la Fondation Meyer, l'ADAMI, la fondation Daniel et Nina Carasso, Oriolis et Chantal Jacquet, Théodore Lambert se distingue au Concours des Virtuoses du Cœur, au Concours International Chopin de Brest, ou au Concours International Claude Bonneton de Sète.

Il se produit en soliste lors de nombreux festivals, à Leipzig (Allemagne), Alkmaar (Pays-Bas) ou à Paris, où il fut notamment invité au Festival Chopin de l’Orangerie du Parc de Bagatelle. On a également pu l’entendre en musique de chambre au Festival de la Roque d’Anthéron, au Festival Pianos en la Calle (Espagne), au Festival Les Vacances de Monsieur Haydn de La Roche-Posay ou encore au festival Cziffra d’Unieux.

Il fonde le Trio Aralia avec Iris Scialom au violon et Magali Mouterde au violoncelle, en résidence à ProQuartet - Centre Européen de musique de chambre. Ils sont invités pour une résidence au Château de Lourmarin, pour une tournée en Russie en partenariat avec l’association Live Music Now, et se produisent au festival de piano de la Roque d’Anthéron, au festival Vue d’Ensemble(s) et au Festiville (ferme de Villefavard-en-Limousin), au Palais de Compiègne, au musée Jean-Jacques Henner de Paris, au musée de la Nouvelle-Jérusalem (Russie), ou au RNCM de Manchester. Leur interprétation du trio de Ravel à la Niewe Kerk de La Haye (Pays-Bas) a été retransmise sur Radio West.

Il rejoint en 2021 la production Résønance(s) en compagnie de la soprano Faustine Picco, le ténor Tristan Fourault et le compositeur Michel Bosc, autour du récital lyrique. En allant au-delà des conventions traditionnelles, en choisissant un répertoire extrêmement varié qui puise aussi bien dans les extraits de comédie musicale (West side story) que dans les mélodies traditionnelles (Heitor Villa-Lobos, Yann-Fañch Kemener), Résønance(s) fait le choix délibéré de proposer au public une approche extrêmement ouverte du récital lyrique et de la création artistique.

Théodore Lambert est également pianiste accompagnateur au Conservatoire du 5e arrondissement "Gabriel Fauré" de Paris et collabore régulièrement avec Christine Morel pour l'élaboration de pièces vocales pour jeune public (Children's crusade, B. Britten ; Le tour du monde en 80 jours, V. Gerboullet) et avec l'ensemble vocal System 20 +.

Compositeur, son oeuvre « Fragments Épars I » pour ensemble de 13 instruments, fruit d’une commande du Conservatoire de Paris, y a été créée dans le cadre d’un hommage à Debussy parrainé par Florent Boffard. La commande de son duo « Toothbrush », créée par le violoncelliste Michel Strauss et le tap-dancer Max Pollak, a été acclamée au Chamberfest d’Ottawa (Canada).

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Denis Pascal, Emmanuel Strosser, Jean-Frédéric Neuburger, Claire Désert et Ami Flammer, il travaille également avec des maîtres tels que Bertrand Chamayou, Jacques Rouvier, Paul Badura-Skoda, Eric Heidsieck, Pavel Gililov, Matti Raekallio, ou Claudio Martínez Mehner. Egalement formé au piano historique, il a travaillé avec Kristian Bezuidenhout, Alexeï Lubimov ou Edoardo Torbianelli.